DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pétrole à bas prix : les monarchies du Golfe doivent s'adapter prévient le FMI


économie

Pétrole à bas prix : les monarchies du Golfe doivent s'adapter prévient le FMI

Le Fonds monétaire international est catégorique : les monarchies pétrolières du Golfe doivent impérativement diversifier leurs sources de revenus et réduire leurs dépenses. Objectif : s’adapter à l‘ère du pétrole à bas prix. La croissance économique dans les six pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG – Arabie saoudite, Bahreïn, Émirats arabes unis, Koweït, Oman et Qatar) sera ramenée cette année à 1,8 %, contre 3,3 % en 2015.

L’effondrement des cours pétroliers a obligé les monarchies du Golfe à prendre des mesures sans précédent portant sur la réduction des subventions sur les carburants et l’imposition de nouvelles taxes indirectes. D’importants projets économiques ont été reportés.

Les prix du pétrole ont chuté de quelque 70% depuis la mi-2014 pour évoluer autour de 40 dollars le baril, indique le FMI, ajoutant que les marchés s’attendent à une modeste reprise des cours, à 50 dollars le baril vers la fin de la décennie.

L‘économie saoudienne, la plus importante du monde arabe, devrait croître au rythme de 1,2% cette année, contre 3,4% en 2015. La croissance de celle des Emirats arabes unis devrait ralentir de 3,9% l’an dernier à 2,4% en 2016. L’Arabie saoudite, Bahreïn et Oman seront des “débiteurs significatifs” durant la période 2016/2021, avec des besoins financiers excédant leurs réserves en devises, prévient le rapport du FMI.

avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Allemagne : le climat des affaires se détériore