DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tchernobyl: 30 ans de plaie ouverte

Trente coups de cloche ont retenti peu après minuit près de Tchernobyl pour marquer le trentième anniversaire de la pire catastrophe nucléaire de

Vous lisez:

Tchernobyl: 30 ans de plaie ouverte

Taille du texte Aa Aa

Trente coups de cloche ont retenti peu après minuit près de Tchernobyl pour marquer le trentième anniversaire de la pire catastrophe nucléaire de l’histoire: l’explosion le 26 avril 1986 du quatrième réacteur de la centrale ukrainienne V.I. Lénine.

Les survivants se recueillent chaque année dans l‘église St. Michael de Slavutych, la ville construite après le drame pour accueillir une partie des près de 350.000 personnes évacuées de ce qui constitue toujours une zone d’exclusion.

Natalya, une ancienne salariée de la centrale, est l’une d’entre-elles: “Je rends hommage aujourd’hui à ces gens, ces employés qui travaillaient avec moi. Je rends hommage à mon fils et mon mari qui nous ont quitté”, dit-elle.

A Kiev, à une centaine de kilomètres de Tchernobyl, les commémorations vont se poursuivre toute la journée.

Si l’explosion n’a fait qu’une trentaine de victimes directes, les effets de la radioactivité auraient provoqué plusieurs milliers de morts prématurées. Le bilan humain fait toujours débat. Un rapport de l’ONU publié en 2005 évoque 4.000 décès dans les pays les plus touchés: l’Ukraine, la Biélorussie et la Russie, alors républiques soviétiques. Pour l’ONG Greenpeace, la tragédie a fait 200.000 morts et contaminé de larges régions d’Europe.

Le “sarcophage” de béton bâti à la va-vite en 1986 au-dessus du réacteur accidenté menace de s‘écrouler. Une gigantesque arche en acier financée par la communauté internationale sera opérationnelle fin 2017.