DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un otage canadien exécuté par Abu Sayyaf aux Philippines


Canada

Un otage canadien exécuté par Abu Sayyaf aux Philippines

Un Canadien détenu par le groupe islamiste radical Abu Sayyaf a été exécuté aux Philippines.
Il s’agit de John Risdel, un retraité enlevé sur un yacht le 21 septembre dernier.
Sa tête a été retrouvée devant une mairie de Jolo, île du sud de l’archipel devenue le fief des extrémistes.

Les forces de l’ordre, qui ont subi un sérieux revers face à Abu Sayyaf il y a deux semaines, ont affiché la fermeté.

« Il n’y aura aucun relâchement des efforts déterminés de la force spéciale conjointe de l’armée et de la police, qui mène des opérations militaires et de maintien de l’ordre, pour neutraliser ces éléments sans foi ni loi et pour repousser les menaces à la paix et à la sécurité. Toute la force de la loi sera requise pour poursuivre et juger ces criminels”, a déclaré Wilben Mayor, porte-parole de la police philippine.

Le groupe Abu Sayyaf avait réclamé une rançon de 6,4 millions de dollars contre John Risdel, lequel était détenu auprès d’un autre Canadien.

“Il s’agit d’un meurtre de sang-froid, et la responsabilité repose directement sur le groupe terroriste qui l’a pris en otage”, a réagi le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

L‘île de Jolo, où est basé Abu Sayyaf, est située à quelque 1000 kilomètres de Manille, la capitale des Philippines.
Ce groupe islamiste armé a pour terreau l’insurrection séparatiste des années 70.
Plus récemment, il a fait allégeance à l’Etat islamique, il détient plus de 20 otages étrangers, dont 18 matelots indonésiens et malaisiens.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Tchernobyl: 30 ans de plaie ouverte