DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Crise migratoire : Ban Ki-moon inquiet par la montée de la xénophobie


Autriche

Crise migratoire : Ban Ki-moon inquiet par la montée de la xénophobie

Craignant un afflux massif de migrants, l’Autriche a décidé d’imposer des contrôles très stricts à sa frontière avec l’Italie. Des mesures critiquées à Rome.
Matteo Renzi a dénoncé la fermeture de la frontière.

Jeudi, c’est le sécrétaire général des Nations unies qui a manifesté son inquiétude. En visite officielle à Vienne, Ban Ki-moon s’est exprimé devant les députés autrichiens : “De telles politiques affectent négativement les obligations des Etats membres au regard du droit international et du droit européen (…). Mais je m’inquiète de voir monter la xénophobie ici et ailleurs.”

L’Autriche a annoncé son intention d‘établir une clôture au col du Brenner. Et fin mai des contrôles routiers et ferroviaires pourraient être instaurés.
En réaction, dmanche, plusieurs centaines d’Italiens ont manifesté à la frontière autrichienne.

Jeudi, les ministres de l’Intérieur italien et autrichien se sont rencontrés. La fermeture du col du Brenner semble avoir été repoussée.

Sous la pression de l’extrême droite arrivée au premier tour des élections présidentielles, l’Autriche cherche surtout à faire pression sur Rome pour que l’Italie réduise le nombre de migrants transitant sur son territoire.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nouvel incident diplomatique entre la Russie et l'Ukraine