DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dubaï : le Monde arabe à la reconquête des touristes

Le salon du tourisme de Dubaï réunissait les professionnels de 86 pays cette semaine. Notre correspondante Rita Del Prete s'est intéressée à l'Arabie saoudite, l'Egypte et la Jordanie.

Vous lisez:

Dubaï : le Monde arabe à la reconquête des touristes

Taille du texte Aa Aa

Le tourisme tenait salon à Dubaï cette semaine. 86 pays avaient fait le déplacement. L’occasion notamment de faire le point sur les nouvelles destinations.

Point of view

Le Moyen-Orient c'est 22 pays. Chacun est unique et différent.

L’Arabie saoudite, nouvelle frontière

A commencer par l’Arabie Saoudite. Soucieux de s‘émanciper du pétrole, le pays a lancé un programme de diversification de son économie. Il pourrait lever les restrictions sur les visas touristiques afin de doper le secteur qui ne pèse actuellement que 2,5% du PIB. C’est bien moins qu’au Qatar et aux Emirats arabes unis.

Nous avons écrit au gouvernement pour réanimer le programme “Découvrez l’Arabie Saoudite”, un programme qui proposait des excursions fantastiques,“ confie le Prince Sultan ben Salman, en charge du tourisme. “_ L’Arabie Saoudite réserve bien des surprises à beaucoup de gens qui en ont eu des échos négatifs, dans la presse notamment. L’Arabie Saoudite est dans l’oeil du cyclone, si vous voulez, au coeur des problèmes régionaux et internationaux, et on nous examine toujours à la loupe._”

L’Egypte délaissée

L’Egypte aussi pâtit d’une mauvaise presse. Au premier trimestre, les revenus issus du tourisme ont plongé de 66% sur un an.L’attentat contre un avion russe en octobre et la mort mystérieuse d’un étudiant italien en février ont attisé les craintes.

Au salon, le ministre égyptien du tourisme, Mohamed Yehia Rashed, s’est employé à rassurer. “Nous avons renforcé la sécurité dans tous les aéroports, nous remplissons tous les standards internationaux,“ a-t-il précisé. “_ Bien sûr, c’est un processus en cours. L’Egypte a combattu le terrorisme au nom du monde entier, et aujourd’hui l’Egypte soutient et promeut le tourisme pour le monde entier._”

La Jordanie victime des amalgames

La Jordanie, qui accueille plus de 600.000 réfugiés fuyant la Syrie en guerre, a elle aussi souffert d’une baisse de fréquentation du fait de l’instabilité dans la région. Le nombre de visiteurs en provenance du monde arabe a baissé de 14% l’an dernier, et le pays a recensé 20% de touristes européens en moins. “Le Moyen-Orient n’est pas un bloc homogène,“ rappelle le ministre jordanien du tourisme, Nayef Al Fayez. “Le Moyen-Orient c’est 22 pays, chacun est unique et différent. Oui, il se peut qu’il y ait des problèmes dans certains pays, mais cela ne veut pas dire que c’est le cas dans tous les pays.

Le tourisme ne fluctue d’ailleurs pas de façon homogène dans le Monde arabe. Le nombre de visiteurs a augmenté de 4% l’an dernier au Proche-Orient, tandis qu’il reculait de 8% en Afrique du Nord.