DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'industrie aéronautique marocaine à la conquète des marchés


target

L'industrie aéronautique marocaine à la conquète des marchés

L’industrie aéronautique marocaine devient compétitive et elle est désormais aux portes du marché international, comme en témoigne sa présence au aux Etats-Unis. Selon les statistiques officielles du Royaume chérifien, plus d’une centaine de sociétés américaines et européennes font déjà appel à la production aéronautique marocaine et le gouvernement est aujourd’hui optimiste quant à l’avenir. C’est ce qu’explique Moulay Hafid El Alamy, le Ministre marocain de l’Industrie, des télécommunications, du Commerce, de l’Investissement et de l‘Économie numérique.

“C’est un secteur porteur avec un business secteur florissant” dit il. “On ne peut pas se permettre, en tant que pays en forte volonté d’industrialisation comme le Maroc, d‘être absent de ce secteur.”

Le salon aéronautique de Seattle permet à des centaines de professionels du secteur de se rencontrer et il est une date importante pour les industriels marocains qui viennent mettre en avant leurs atoûts sur le marché.

Hamid Benbrahim El Andaloussi est le président du Groupement des Industries Marocaines Aéronautiques et Spatiales (GIMAS). “Ce que le Maroc a le plus à donner, c’est d’abord des compétences de qualité, qui permettent d’installer des centres d’excellence” explique le responsable. “Ce qu’il a à donner, c’est cette proximité par rapport aux bases importantes européennes. “

L’Institut des Métiers de l’Aéronautique de Casablanca, l’==IMA==, est situé à côté de l’aéroport et propose une formation qui répond aux exigences des compagnies aériennes internationales.

Plus de 600 jeunes gens en sont diplômés et travaillent maintenant dans l’aéronautique.

Philippe Hoste est le directeur exécutif de la fonderie de précision Percimetal.

“L’IMA et pour moi une expérience unique, parce qu’elle permet vraiment à une entreprise qui veut investir au Maroc de pouvoir choisir le type de travailleurs, et demander à l’IMA de les former de façon à ce qu’ils soient prêts, vraiment, à être opérationnels dans un délais très court dans l’industrie que vous voulez développer ici au Maroc.”

L’institut forme toute sorte de spécialistes pour le secteur aéronautique et offre également des formations de pré embauche et des cours de perfectionnement.

“Nous avons monté cet institut en partenariat avec l‘État, les industriels et l‘État, et nous le gérons pour le compte de l‘État” explique Hamid Benbrahim El Andaloussi. “Les jeunes qui rentrent ici, nous les choisissons pour le compte des sociétés. Ils passent six à huit mois en formation. C’est un système de formation en alternance.”

L’entreprise Matis Aerospace est également à Casablanca et elle a été fondée en 2001 par Boeing, Labinal Power Systems et Royal Air Maroc.

L’usine est spécialisée dans le câblage aéronautique et réalise un chiffre d’affaires qui dépasse 60 millions d’euros.

Abdelghani Errahmani est me président de Matis Aerospace.

“Matis Aerospace s’agrandit dans le cadre d’un plan de croissance, agréé entre les actionnaires, notamment pour accompagner l’augmentation des charges de Boeing, qui est à l’origine de la création de 400 nouveaux emplois en plus de ce que nous avons aujourd’hui” dit il. “L’usine de Matis Aerospace vient d‘être agrandie et occupe aujourd’hui 12 800 m2 sur la technopole de Nouasser à Casablanca.”

Matis Aerospace a remporté la médaille d’argent du prix Boeing de l’excellence et de la performance pour le respect des délais de livraison, la qualité de sa production.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

target

Tokyo-Marunouchi : un des quartiers d'affaires les plus dynamiques au monde