DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Situation "catastrophique" à Alep (ONU)

L’ONU dénonce une situation “catastrophique” à Alep, la deuxième ville de Syrie en proie à une recrudescence des combats depuis plusieurs jours. Jan

Vous lisez:

Situation "catastrophique" à Alep (ONU)

Taille du texte Aa Aa

L’ONU dénonce une situation “catastrophique” à Alep, la deuxième ville de Syrie en proie à une recrudescence des combats depuis plusieurs jours. Jan Egeland, qui dirige le groupe de travail humanitaire sur la Syrie tire la sonnette d’alarme depuis Genève au lendemain du bombardement de l’hôpital Al-Quds :

“Énormément de vies sont en jeu. Il y a tellement de travailleurs humanitaires et de secouristes qui se font bombarder, tuer, mutiler en ce moment même, que la chaîne qui maintient en vie des millions de gens est à présent elle aussi en danger” a-t-il annoncé.

Le Département d‘État américain a accusé l’aviation syrienne d‘être responsable du bombardement de l’hôpital :

“Les détails et les circonstances de l’attaque continuent de nous parvenir mais elle porte clairement les traits de frappes menées par le régime dans le passé, visant des installation de soins et les premiers secours”, a affirmé le porte parole du du DoS John Kirby.

L’ONG Médecins Sans Frontières, qui soutenait l’hôpital, s’est dit « révoltée » par la destruction du premier centre pédiatrique de la région.

“La principale ressource des gens, des femmes qui allaient accoucher et des enfants malades n’existe plus. Il y a d’autres structures médicales, mais celle-ci était un point central d’Alep et les 250.000 habitants qui sont pris au piège devront trouver des alternatives. Elles ne seront pas aussi bonnes que ce qui a été détruit la nuit dernière”, se désole Sam Taylor, le porte parole de MSF pour la Syrie.

Quatorze patients et trois médecins sont morts dans l’attaque selon MSF. L’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH) dénombre trente décès dont celle du dernier pédiatre de la ville.