DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Etats-Unis : Pour Donald Trump, les jeux sont faits chez les Républicains

Si l’on en croit les derniers sondages, Donald Trump pourrait remporter haut la main la primaire de l’Indiana, mardi face à son rival Ted Cruz. La

Vous lisez:

Etats-Unis : Pour Donald Trump, les jeux sont faits chez les Républicains

Taille du texte Aa Aa

Si l’on en croit les derniers sondages, Donald Trump pourrait remporter haut la main la primaire de l’Indiana, mardi face à son rival Ted Cruz. La chaîne américaine NBC donne 15 points d’avance au milliardaire sur son concurrent dans cet État crucial.

“Si on gagne l’Indiana, c’est fini, a martelé le favori à l’investiture républicaine lors d’un meeting dimanche 1er mai. Je ne devrais pas le dire parce que cela va vous démobiliser. Mais si on remporte l’Indiana, les autres vont penser qu’ils quittent la course. Alors, on pourra se concentrer sur Hillary Clinton la malhonnête. Je vous en prie, concentrons-nous sur Hillary.”

Les primaires en vue de l‘élection présidentielle se terminent théoriquement dans six semaines. Pourtant, Donald Trump et Hillary Clinton semblent déjà passés à l‘étape suivante et s’affrontent par discours interposés.

“ Ce fut un très grand honneur de servir l’administration du Président Obama, a déclaré dimanche la candidate à l’investiture démocrate. Maintenant, l’Amérique est en train de choisir qui va lui succéder. Le principal concurrent républicain est l’homme qui a lancé ces mensonges sur le lieu de naissance du président pour le discréditer.”

Habitué des discours outranciers, Donald Trump cible désormais directement l’ancienne Première Dame. “ Le fait est que la seule carte qu’elle a est la carte des femmes. Elle a fait un boulot tellement nul que même les femmes ne l’aiment pas”, a taclé l’homme d’affaires sur la chaîne Fox News. Si elle n‘était pas une femme, elle ne serait même pas dans la course» à la présidentielle, a-t-il encore affirmé.

Après l’Indiana, ce sera au tour de la Californie de voter, le 7 juin prochain. Dimanche, plusieurs milliers de personnes ont manifesté contre Donald Trump à Los Angeles. Ils lui reprochent ses propos racistes contre les immigrés mexicains, qu’il avait traités il y a quelques mois de violeurs, de criminels et de trafiquants.