DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Eurovision : fureur des Palestiniens après l'interdiction de leur drapeau


Suède

Eurovision : fureur des Palestiniens après l'interdiction de leur drapeau

Après le drapeau basque, c’est celui de la Palestine qui provoque un incident diplomatique avec le concours Eurovision. Un brouillon de document présentant les drapeaux interdits cette année pendant l‘émission inclut celui de la Palestine.

Le festival de chanson a en effet pour règle de bannir certaines bannières à caractère trop politique et de n’accepter que les drapeaux des pays membres de l’ONU. Pourtant, la Palestine, depuis novembre 2012, est membre observateur de l’Organisation.

Les autorités palestiniennes sont furieuses. Saeb Erekat, haut responsable palestinien :
“Nous appelons la présidence de l’Eurovision à révoquer cette décision immédiatement et à présenter des excuses aux onze millions de Palestiniens pour cette erreur grave, inacceptable et pleine de mépris”.

Dans un message envoyé à notre rédaction, les organisateurs de l’Eurovision s’expliquent sur cette politique des drapeaux et s’excusent auprès de quiconque pourrait en être offensé. Mais à la mi-journée ce lundi, il était encore impossible de savoir si la drapeau palestinien allait être finalement interdit lors du concours Eurovision.

Certains des drapeaux bannis (en partant du coin gauche) : Pays Basque, Crimée, République Populaire de Donetsk, Kosovo, Haut-Karabagh, Chypre du Nord, Palestine, Ecosse, Transnistrie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le défilé du 1er mai dégénère à Seattle