Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Afrique subsaharienne : la croissance au plus bas depuis 1999 (FMI)

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec REUTERS
Afrique subsaharienne : la croissance au plus bas depuis 1999 (FMI)

<p>L’Afrique subsaharienne devrait connaître sa plus faible croissance depuis 1999 cette année. Le <a href="http://www.jeuneafrique.com/317519/economie/fmi-abaisse-previsions-de-croissance-afrique-2016/">Fonds monétaire international</a> la chiffre à 3% avant un rebond à 4% l’an prochain.</p> <p>Certes, la Côte d’Ivoire, le Kenya et le Sénégal devraient tirer leur épingle du jeu avec une croissance de plus de 5%, soutenue par l’investissement dans les infrastructures et le dynamisme de la consommation des ménages.</p> <p>Mais plusieurs facteurs freinent l‘économie du continent, au premier rang desquels la chute des cours des matières premières. Le <span class="caps">FMI</span> appelle les pays affectés à contrôler leurs déficits publics alors que la situation menace de durer. Les plus touchés sont les exportateurs de pétrole, Angola et Nigeria.</p> <p>Par ailleurs, la Guinée, le <a href="http://www.jeuneafrique.com/315404/societe/ebola-liberia-derniere-victime-venait-de-guinee-2e-cas-confirme-positif/">Liberia</a> et la <a href="http://www.bbc.com/afrique/region/2016/04/160404_ebola_protest">Sierra Leone</a> se remettent à peine de l‘épidémie d’Ebola.</p> <p>Quant à l’Ethiopie, au Malawi et au Zimbabwe, ils sont frappés de plein fouet par la <a href="http://www.rfi.fr/afrique/20160419-secheresse-afrique-australe-penurie-nourriture-malawi-zambie-zimbabwe">sécheresse</a>.</p>