DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Donald Trump versus Hillary Clinton


Etats-Unis

Donald Trump versus Hillary Clinton

A chaque primaire, le scénario devient de plus en plus probable.
La cible des deux favoris, républicain et démocrate, s’est désormais d’ailleurs clairement définie.
Oublié Bernie Sanders, oublié Ted Cruz et John Kasich, Hillary Clinton et Donald Trump ont déjà ajusté leur tir lors des derniers meetings…

L’autre jour, Donald Trump m’a accusé de jouer la carte des femmes. Et bien, si se battre pour la santé des femmes et le congé parental rémunéré et l‘égalité des salaires, c’est jouer la carte des femmes, alors allons-y !

Je serai tellement mieux pour les femmes qu’Hillary Clinton, tellement meilleur. Sur les questions de santé, et vous savez sur quoi d’autre ? Sur la protection de notre pays, parce que c’est tout ce qui compte, nous devons protéger notre pays.

Et si Hillary Clinton a parfaitement répliqué à l’attaque en règle de son adversaire républicain, elle doit désormais adapter son message pour gagner d’autres batailles. Elle doit notamment conquérir les ouvriers de plus en plus séduits par le discours protectionniste de Donald Trump.

Mais avec 2.165 délégués, l’investiture démocrate est déjà quasiment acquise pour Hillary Clinton, qui est en mesure d’obtenir les 2.383 délégués nécessaires pour l’emporter.

Donald Trump, lui, a le vent en poupe et se voit déjà en tombeur d’Hillary Clinton :

Je ne sais pas si vous avez entendu, parce que les médias ne voudront pas vous le dire, mais un nouveau sondage vient de sortir, il y a quelques heures, un sondage de l’institut Rasmussen, et je bat Hillary Clinton, c’est bon ça, c’est bon, nous allons la battre !

Trump totalise déjà 996 délégués sur les 1.237 nécessaires pour décrocher l’investiture républicaine. Cruz et Kasich veulent lui faire barrage, mais cela semble un peu tard…

Dans cette course, l’Etat d’Indiana est crucial, car il apporte 57 délégués républicains, et 83 délégués démocrates + 9 super-délégués dont le vote sera libre lors de la convention de Philadelphie en juillet.

Sûre de sa victoire sur Bernie Sanders, Hillary Clinton commence déjà à tenter de rassembler son camp, elle se bat et tente de se placer pour endosser l’héritage de Barack Obama :

Le candidat républicain en tête est l’homme qui a mené l’insidieux mouvement destiné à discréditer la citoyenneté du Président en 2008. Nous ne pouvons pas laisser l’héritage de Barack Obama tomber entre les mains de Donald Trump.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Coup de filet anti-terroriste en Espagne