DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La diplomatie s'active pour relancer le cessez-le-feu en Syrie

La situation en Syrie, va t-elle devenir “incontrôlable”, comme le craint le secrétaire d’Etat américain John Kerry ? Depuis le 22 avril, 250 civils

Vous lisez:

La diplomatie s'active pour relancer le cessez-le-feu en Syrie

Taille du texte Aa Aa

La situation en Syrie, va t-elle devenir “incontrôlable”, comme le craint le secrétaire d’Etat américain John Kerry ?

Depuis le 22 avril, 250 civils sont morts dans des bombardements attribués au régime sur la deuxième ville du pays, Alep. Ils ont baissé d’intensité, mais la diplomatie tente de sauver le processus de paix entré en vigueur le 27 février.

Le cessez-le-feu signé devait être “national”. La ville d’Alep n’a “jamais” été exclue des négociations.

Josh Earnest, porte-parole de la Maison-Blanche : “Nous devons renforcer nos efforts pour relancer le cessez-le-feu. Et en particulier, le régime de Bachar al-Assad doit respecter les engagements qu’ils ont pris. Nous souhaiterions voir les Russes utiliser leur influence qu’ils ont sur le régime d’Assad, pour les amener à la paix.”

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry était à Genève, pour rencontrer le médiateur de l’ONU pour la Syrie Staffan de Mistura, qui doit se rendre, lui, à Moscou pour rencontrer le ministre russe des affaires étrangères. Ils préparent un mécanisme pour contrôler, un nouveau cessez-le-feu.

Moscou et Damas affirment que ces bombardements sur Alep visent le Front al-Nosra, lié à Al-Quaïda, et le groupe Etat islamique. L’Arabie Saoudite a qualifié de “honte” et de “crime” la situation à Alep.

La guerre en Syrie a fait plus de 270 000 morts depuis 5 ans