DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Haïti : une commission, des manifestations et toujours pas de président


Haïti

Haïti : une commission, des manifestations et toujours pas de président

Les manifestations se multiplient en Haïti pour exiger qu’une date soit fixée pour le second tour des élections présidentielles. Depuis le 25 octobre dernier, date du premier tour, le processus électoral est stoppé, l’opposition dénonçant un coup d’Etat électoral.
Une commission a été installée jeudi dernier pour vérifier les résultats du mois d’octobre sur fond de grande tension politique.

Jovenel Moïse, candidat arrivé en tête du premier tour de la présidentielle haïtienne, s’oppose à la commission d‘évaluation électorale.
Au premier tour du scrutin présidentiel, le 25 octobre, Jovenel Moïse, candidat du pouvoir, avait recueilli 32,76% des voix, contre 25,29% pour Jude Célestin.
En raison des reports successifs du second tour de la présidentielle, Michel Martelly a achevé son mandat le 7 février sans remettre le pouvoir à un successeur élu.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Brexit : face à des sondages serrés, Cameron maintient le cap