DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : le dessinateur Siné enterré comme il a vécu, "en fanfare" !


monde

France : le dessinateur Siné enterré comme il a vécu, "en fanfare" !

“Je ne pense, depuis quelque temps, qu‘à ma disparition prochaine, sinon imminente, et sens la mort qui rôde et fouine sans arrêt autour de moi comme un cochon truffier” : en insistant là-dessus au début de son ultime édito, publié mercredi 4 mai dans son journal humoristique Siné Mensuel, le célèbre dessinateur français Maurice Sinet (son nom d‘état civil) ne croyait pas si bien écrire. Il est mort le lendemain des suites d’une grave opération des poumons à l’hôpital Bichat à Paris, il avait 87 ans.

L‘équipe de Siné Mensuel a donné rendez-vous à tous ses admirateurs le mercredi 11 mai devant sa tombe, déjà construite dans le cimetière Montmartre à Paris, facilement reconnaissable par le cactus en forme de doigt d’honneur dont elle est décorée.



Le jazz était la musique préférée de Siné


Dans son domaine de l’humour noir, le caricaturiste était sans tabou, sans limite aucune…“Même gravement malade, a déclaré l’avocat de sa famille, Me Dominique Tricaud, il avait encore dessiné lui-même la dernière couverture de Siné Mensuel”. Siné Mensuel était son tout dernier bébé, né en septembre 2011. Auparavant, en septembre 2008, avec plus ou moins la même équipe de collaborateurs, le dessinateur avait fondé Siné Hebdo qui, faute de financement suffisant, s‘était éteint environ un an et demi plus tard.


C’est aussi l’un des derniers “crayons” historiques de Charlie Hebdo qui disparaît. L’humoriste, qui y tenait la rubrique “Siné sème sa zone”, a fait partie pendant plus de vingt ans de la bande mythique des joyeux Reiser, Cabu, Wolinski…qu’il vient juste de rejoindre quelque part là-haut. En 2008, il s‘était fait virer de l’hebdomadaire satirique par le rédacteur en chef de l‘époque, Philippe Val, qui l’accusait d‘écrits antisémites. La polémique avait créé une fracture au sein de Charlie et une bagarre entre pro et anti-Siné dans une partie de la presse française et des milieux intellectuels. L’affaire se terminera par une relaxe du polémiste devant le tribunal correctionnel de Lyon, puis par une condamnation de Charlie Hebdo à d’importants dommages et intérêts en faveur de Siné pour rupture abusive de contrat.

On pourrait résumer la vie passionnée de Maurice Sinet en un seul mot : anti. Ce Parigot né à Ménilmontant, qui traînait enfant dans les rues des quartiers animés de Pigalle et Barbès, se disait en effet – et il a eu maintes fois l’occasion de le prouver – antimilitariste, anticlérical, anticolonialiste, anticapitaliste, bref anarchiste ! Ses mémoires en 9 tomes, au titre révélateur “Ma vie, mon oeuvre, mon cul”, sont parues depuis 1999.

Siné avait aussi un côté Geluck : il s‘était fait connaître grâce à des calembours de chats au début des années 60



D’autres dessinateurs de presse lui rendent hommage : Plantu


Nadia Khiari, dessinatrice tunisienne de Willis from Tunis


Michel Faizant, alias Chimulus


Prochain article

monde

Des turbulences si fortes qu'elles blessent 31 passagers, panique à bord !