DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Hongrie refuse toute amende en cas de refus de migrants

La Hongrie refuse catégoriquement la proposition de la Commission européenne, qui veut imposer une amende de 250 000 euros, pour chaque migrant non

Vous lisez:

La Hongrie refuse toute amende en cas de refus de migrants

Taille du texte Aa Aa

La Hongrie refuse catégoriquement la proposition de la Commission européenne, qui veut imposer une amende de 250 000 euros, pour chaque migrant non accueilli par un pays dans le cadre de quotas controversés.

Le Premier ministre Viktor Orban appelle à renforcer la protection des frontières extérieures, avec des camps de réfugiés à l’extérieur de l’Union Européenne.

Viktor Orbán, Premier ministre hongrois : “Cette proposition montre que ceux qui devraient être nos dirigeants à Bruxelles sont assis dans une tour d’ivoire, isolés du monde, ils ne connaissent pas la réalité, ils n’ont pas la moindre idée de ce dont ils parlent. Comment quelqu’un peut-il élaborer une proposition comme ça? Quel affront et quel mépris pour les pays européens les plus pauvres!”

Des milliers de migrants traversent la Hongrie pour poursuivre leur voyage vers l’Europe occidentale, notamment l’Allemagne et la Suède, à travers l’Autriche.

Viktor Orbán propose de répartir 160 000 migrants entre les pays européens.

Il pourrait organiser un référendum en septembre ou octobre pour accepter ou non le système de quotas de réfugiés dans l’Union Européenne.

Andrea Hajagos, Euronews: “Il pourrait bien y avoir un référendum en Hongrie, pour savoir si l’Union Européenne peut imposer des quotas de migrants, sans l’accord du Parlement hongrois. Son résultat n’aurait pas d’effet direct sur ​​la décision européenne, mais il pourrait être un atout important pour le gouvernement hongrois lors des négociations à Bruxelles.”