Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Corée du nord : non-prolifération nucléaire et normalisation des relations

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Corée du nord : non-prolifération nucléaire et normalisation des relations

<p>Une salle comble pour le Congrès exceptionnel du parti unique nord-coréen et un seul orateur Kim Jong-Un. <br /> Il a été beaucoup question du nucléaire et le maître de Pyongyang semble avoir cherché à rassurer la communauté internationale, lui qui s‘était félicité vendredi à l’ouverture du Congrès, d’un premier test réussi d’une bombe H en janvier dernier. </p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="en"><p lang="fr" dir="ltr">Corée du Nord : trois prix Nobel demandent un assouplissement des sanctions <a href="https://t.co/iZwJF2wI3V">https://t.co/iZwJF2wI3V</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/AFP?src=hash">#AFP</a> <a href="https://t.co/D0g630tEEO">pic.twitter.com/D0g630tEEO</a></p>— Agence France-Presse (@afpfr) <a href="https://twitter.com/afpfr/status/728962170730512384">May 7, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Cette fois, Kim Jong-Un promet que son pays <em>“remplira fidèlement”</em> ses engagements de non-prolifération et fera pression pour une dénucléarisation mondiale. Si la Corée du Nord ne subit pas d’attaque nucléaire dit-il, alors Pyongyang n’utilisera pas l’arme atomique.</p> <div style="padding:3px; padding-left:6px; border-left:4px solid #d0d0d0; background-color:#f1f1f1; margin-left:20px; font-style:italic;"> “Comme puissance nucléaire responsable, notre république n’utilisera pas une arme nucléaire sans que sa souveraineté ne soit violée par des forces hostiles et agressives avec des bombes atomiques”, </div> a-t-il dit selon l’agence officielle <span class="caps">KCNA</span>. <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Pyongyang n'utilisera l'arme nucléaire qu'en cas d'agression <a href="https://t.co/fYaUeGb02j">https://t.co/fYaUeGb02j</a></p>— La Presse (@LP_LaPresse) <a href="https://twitter.com/LP_LaPresse/status/729092738625363968">7 mai 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Le jeune leader souhaite également améliorer et normaliser les relations avec les nations qui ont pu être “hostiles”, comprenez Séoul ou Washington. Une main tendue sans précédent.<br /> Rien ne dit néanmoins à ce stade que la Corée du Nord serait prête, en échange de négociations, à renoncer à ses programmes nucléaires interdits.</p> <p>avec <span class="caps">AFP</span></p>