DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Speed : Lorenzo au sommet, Marquez au tapis

Bonjour et bienvenue dans Speed. C‘était un week-end parfait au Mans pour Jorge Lorenzo. L’Espagnol a mené le Grand Prix de France du début à la fin

Vous lisez:

Speed : Lorenzo au sommet, Marquez au tapis

Taille du texte Aa Aa

Bonjour et bienvenue dans Speed. C‘était un week-end parfait au Mans pour Jorge Lorenzo. L’Espagnol a mené le Grand Prix de France du début à la fin et sa deuxième victoire de la saison n’a jamais fait le moindre doute. Il en profite pour reprendre les commandes du championnat du monde après la chute de Marc Marquez.

Jorge Lorenzo obtient la 63e victoire de sa carrière, la 42e en moto GP et la cinquième au Mans, ce qui constitue un nouveau record. Parti en pole position, le champion du monde en titre fait un véritable cavalier seul au guidon de sa Yamaha. Derrière lui, c’est l’hécatombe sur le circuit Bugatti avec d’abord la chute dès le septième tour de l’Italien Andrea Iannone.

Vainqueur du précédent Grand Prix en Espagne il y a deux semaines, Valentino Rossi passe de la septième position sur la grille de départ à la deuxième place juste avant la mi-course. Ensuite, le “Docteur” n’est plus jamais inquiété, surtout après la chute simultanée dans le virage du Musée de ses deux poursuivants, Andrea Dovizioso et Marc Marquez.

Ce dernier remonte sur sa moto pour sauver les trois points de la treizième place, mais cela ne lui suffit pas pour garder les commandes du championnat. Il accuse désormais cinq points de retard sur Jorge Lorenzo.

Hommage à Gilles Villeneuve

Le 8 mai 1982, le monde des sports mécaniques a perdu l’un de ses plus grands talents. Ce jour-là, Gilles Villeneuve s’est tué au volant de sa Ferrari lors des qualifications du Grand Prix de Belgique. 34 ans plus tard, il est toujours considéré comme une légende de la Formule 1 et Speed rend hommage au Canadien.

Sa vitesse de pointe et son style de pilotage agressif incitent Enzo Ferrari à l’engager au sein de la Scuderia en 1977, alors qu’il vient tout juste de faire ses débuts en Formule 1 chez McLaren. Gilles Villeneuve confirme très vite tout le bien que son patron pense de lui en devenant vice-champion du monde derrière son coéquipier Jody Scheckter en 1979.

Le Québécois trouve la mort trois ans plus tard sur le circuit de Zolder en percutant la monoplace de Jochen Mass lors des essais. Gilles Villeneuve, qui a remporté six Grands Prix au cours de sa carrière, n’a jamais décroché le titre mondial, mais son fils Jacques y est parvenu en 1997.

Miracle au Texas

Depuis cette époque, l’univers des sports mécaniques a beaucoup évolué et l’un des progrès majeurs concerne la sécurité. L’histoire qui suit en est un parfait exemple. Sidnei Frigo a perdu le contrôle de son dragster à 350 km/h à Baytown, au Texas. Un accident très impressionnant, mais le Brésilien a seulement eu le bras cassé. Speed sera de retour dimanche prochain.