DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Brexit, "un saut dans l"obscurité" selon David Cameron

A un mois et demi du référendum sur le maintien ou non de la Grande-Bretagne dans l’Union européenne (UE) et alors qu’aucune tendance ne se dessine

Vous lisez:

Le Brexit, "un saut dans l"obscurité" selon David Cameron

Taille du texte Aa Aa

A un mois et demi du référendum sur le maintien ou non de la Grande-Bretagne dans l’Union européenne (UE) et alors qu’aucune tendance ne se dessine nettement dans l’opinion, le Premier ministre britannique David Cameron continue de battre campagne, avec ferveur, pour rester dans l’UE.

“L’isolationnisme n’a jamais bien réussi à ce pays. A chaque fois que nous tournons le dos à l’Europe, tôt ou tard, nous le regrettons. Et nous finissons toujours par revenir dans l’Europe, et toujours à un coût plus élevé. Si nous restons, nous savons ce que nous gagnons : le plein accès à un marché unique en croissance, y compris dans l‘énergie, les services et le numérique ; le bénéfice, ensemble de grands accords commerciaux en perspective, entre l’Union européenne et les Etats-Unis, et d’autres grands marchés. Si nous sortons de l’Europe, c’est vraiment un saut dans l’obscurité”, a-t-il déclaré au British Museum de Londres.

Face à Cameron, le sémillant ex-maire de Londres Boris Johnson a opposé ses arguments en faveur du Brexit.
Il a notamment pointé l’inefficacité de la grosse machine UE, incapable en 42 ans de négocier un accord avec l’Inde, la Chine ou les Etats-Unis, ou assuré que la City ne pâtirait pas d’une sortie de l’UE. La place financière britannique a selon lui fait la preuve de sa capacité de résilience en continuant de prospérer après la crise de 2008.

Avec agences