Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Brésil : nouveau rebondissement dans la telenovela sur la destitution de Dilma Rousseff

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Brésil : nouveau rebondissement dans la telenovela sur la destitution de Dilma Rousseff

<p>Les opposants à la présidente brésilienne Dilma Rousseff peuvent laisser éclater leur joie. La procédure de destitution, remise en cause lundi, va finalement poursuivre son cours. <br /> Dernier épisode de la telenovela brésilienne qui dure depuis des semaines : le tout nouveau président de la Chambre des députés, Waldir Maranhao.est revenu sur sa décision prise lundi de suspendre la procédure</p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-lang="en"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/Br%C3%A9sil?src=hash">#Brésil</a> > Surprises en cascade avant la possible destitution de Dilma Rousseff<a href="https://t.co/NMYTkjBkJi">https://t.co/NMYTkjBkJi</a></p>— iTELE (@itele) <a href="https://twitter.com/itele/status/729804639776833536">May 9, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-lang="en"><p lang="en" dir="ltr">The Brazilian speaker said he would try to annul President Rousseff’s impeachment. A day later, he changed his mind. <a href="https://t.co/dJCdr1zOjG">https://t.co/dJCdr1zOjG</a></p>— The New York Times (@nytimes) <a href="https://twitter.com/nytimes/status/730046004150546432">May 10, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p>Lui et son homologue du Sénat, Renan Calheiros se sont donc mis d’accord pour poursuivre la procédure de destitution.</p> <p>A partir de ce mercredi, ce sera au tour des sénateurs de voter pour ou contre l’ouverture formelle d’un procès contre la présidente pour maquillage des comptes publics. Si le oui l’emporte comme c’est attendu, cela entraînerait la mise à l‘écart de Dilma Rousseff pour un maximum de six mois, en attendant le jugement final du Sénat. </p> <p>Dilma Rousseff, avant d’apprendre le nouveau revirement de Waldir Maranhao a rappelé lundi qu’elle continuerait de se battre avec des instruments démocratiques et légaux pour rester au pouvoir.</p>