DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Plus extrême et plus vulgaire que Trump, le nouveau président philippin


Philippines

Plus extrême et plus vulgaire que Trump, le nouveau président philippin

Avocat de 71 ans, ancien procureur et maire de Davao, Rodrigo Duterte est le personnage le moins orthodoxe, le plus controversé, mais aussi le plus charismatique à prendre les rênes du pouvoir aux Philippines.
Et il séduit les foules avec ses talents de conteur…

Duterte a fait ses preuves à Davao, troisième ville des Philippines, dont il fut le maire pendant 22 ans. Il se vante d’avoir nettoyé la ville des criminels, de la drogue et de la corruption. Il a promis de faire la même chose, à l‘échelle de l’archipel dans un intervalle de 3 à 6 mois :


“Si je deviens président, j’ordonnerai à l’armée et à la police de traquer les barons de la drogue, les plus gros poissons et de les tuer.”

Son langage plus que grossier est choquant, mais semble efficace. Il n’a pas entamé sa popularité, au contraire, cela renforce son image de dur qui veut faire régner l’ordre.
“Vous qui êtes impliqués dans les trafics de drogue, fils de chiennes, je vous tuerai tous. Je n’ai pas de patience pour cela, je n’aurai aucune pitié. Soit vous me tuez, soit je vous tuerai idiots, n’essayez pas de me tromper !”

Son ascension témoigne de la frustration des Philippins lassés par la corruption endémique, la pauvreté et la domination économique de quelques dizaines de clans familiaux.


“C’est un style peu orthodoxe qui capture l’attention de l‘électorat”, explique l’analyste Julio Teehankee, et après les avoir choqués et remués, il exploite leurs sentiments de frustration et de colère.”

Coureur de jupons, Duterte se vante de ses relations adultères. Il a reconnu quatre enfants de quatre femmes différentes, et se délecte dans la provocation.

Lors d’un meeting électoral, il a même plaisanté sur le fait qu’il aurait voulu passer le premier lors du viol collectif d’une missionnaire australienne en 1989 :

“Putain, elle ressemble à une actrice américaine, quel gâchis, putain… Ce qui m’est venu à l’esprit quand ils l’ont violé, j‘étais en colère parce qu’elle avait été violée, enfin en partie, mais elle est belle et le maire devrait toujours être le premier, donc je les ai tous tués, fin de l’histoire.”

Née en 1945 d’une mère musulmane et d’un père catholique, ancien gouverneur provincial, Rodrigo Duterte est entré en politique en 1986 au moment de la chute du dictateur Ferdinand Marcos.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Turquie et Israël pourraient rétablir leurs relations