DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Exposition monumentale au Grand Palais

le mag

Exposition monumentale au Grand Palais

En partenariat avec

Des conteneurs empilés sur 7 niveaux, un gigantesque bicorne napoléonien et un impressionnant squelette de serpent… ce gigantisme s’expose au Grand Palais dans le cadre de« monumenta ».

Le vaste espace a été confié à l’artiste chinois installé en France Huang Yong Ping par le commissaire de l’expo Jean de Loisy :

“Il est intéressant de voir que cette expo est pleine de signes et de symboles. Par exemple le serpent pourrait être un gigantesque jeu de go qui couvre le territoire, les conteneurs sont des pièces de mahjong et le bicorne est aussi un jeu d‘échec. On a ici les trois éléments qui montrent que ces jeux de pouvoir et de stratégie sont ceux de la mondialisation. J’ajouterai que les conteneurs transportent les richesses mais aussi qu’ils protègent et qu’ils transportent ceux qui ont moins de chance et cet espace entre les deux, c’est quelque chose qui intéresse un artiste comme Huang Yong Ping.”

L’artiste chinois est arrivé à Paris après les révoltes de la place Tienanmen en 1989. Il est le septième artiste invité à créer des installations pour Monumenta. Il succède ainsi, entre autres, à Anselm Kiefer, Anish Kapoor et Daniel Buren.

Huang Yong Ping : “Mon expérience personnelle fait partie ce de projet mais le monde d’aujourd’hui y a aussi sa place. Ce projet ne peut pas être déconnecté de la réalité du monde.”

L’artiste signe ici une spectaculaire représentation symbolique de la deuxième révolution industrielle dont l’un des marqueurs les plus évidents est, avec internet, le commerce international tous azimuts.

« Quand on est en bas, constate un visiteur, et qu’on marche près des conteneurs, on ressent vraiment qu’il y a quelque chose au dessus de nous, quelque chose d’oppressant et si on monte un peu on a le sentiment de voir une bataille, comme si on était sur une colline. »

“Empires” du 8 mai au 18 juin au Grand Palais à Paris.

Prochain article