DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Juan Diego Flórez invite à chanter pour les enfants du Pérou

musica

Juan Diego Flórez invite à chanter pour les enfants du Pérou

En partenariat avec

Juan Diego Flórez offre un avenir aux enfants défavorisés de son pays, le Pérou en leur enseignant gratuitement la musique. Il vient d’organiser avec des artistes internationaux, un concert de soutien à sa fondation au Musikverein de Vienne : le “Gala Latina”.

Offrir un avenir aux enfants défavorisés du Pérou grâce à la musique, c’est la mission que s’est donné Juan Diego Flórez avec sa fondation Sinfonía por el Perú. “La musique peut améliorer la vie des enfants et des jeunes et elle a une très grande capacité à transformer la société,” assure-t-il.

En s’inspirant du modèle d’El Sistema au Venezuela, le ténor de renommée mondiale a créé une série d‘écoles de musique dans son pays, le Pérou. Environ 3500 enfants y jouent d’un instrument ou chantent dans un choeur. “Ils apprennent la générosité, la discipline, ils apprennent à jouer pour remplir un objectif, atteindre l’excellence et révéler la beauté de la musique,” indique le ténor. “Ce qu’il y a de plus important, c’est qu’ils acquièrent des attitudes et des valeurs qui leur serviront toute leur vie,” poursuit-il.

“Gala Latina”

“Il est essentiel, ajoute-t-il, que le public sache ce que je fais à côté : les gens savent que je suis chanteur, mais ils ne connaissent peut-être pas mon action au Pérou et je veux leur en parler.” C’est l’une des raisons pour lesquelles Juan Diego Flórez a récemment organisé un concert de soutien à sa fondation au Musikverein de Vienne : le “Gala Latina”. Sur scène à ses côtés : un casting international de premier plan dont Erwin Schrott et Elisabeth Kulman, accompagné par l’Orchestre symphonique des Baléares. “Je suis tellement touché de voir mes collègues chanter et faire don de leurs efforts, confie Juan Diego Flórez, c’est fantastique parce qu’ils y mettent tout leur coeur et tout le monde le ressent.”

Erwin Schrott reconnaît de son côté que “c’est toujours un honneur pour [lui] d‘être invité à ce genre d‘évènement : on est tous là pour le Pérou, ces enfants et leur avenir. Je suis simplement content d‘être là et de m’inscrire dans un rêve, un voeu,” dit-le basse-baryton uruguayen.

La mezzo-soprano autrichienne Elisabeth Kulman, renchérit : “Je trouve cela génial de voir comment Juan Diego s’engage pour offrir un avenir. Ces enfants là-bas n’ont pas tellement de perspectives, mais grâce à la musique, l’art et l‘éducation, ils ont un défi, un but dans la vie,” dit-elle.

“Faire éclore des orchestres et des choeurs dans tout le Pérou”

Juan Diego Flórez suit de très près les progrès de ses protégés. “Il y a des enfants qui me disent : “Ma maison n’a pas de toit, il n’y a pas l‘électricité, ni l’eau, je dois marcher 40 minutes pour venir à l‘école de musique, mais je suis content ; avant, j‘étais tout le temps triste, maintenant, j’ai le sourire” raconte-t-il. Donc c’est très important, c’est ce qui compte dans la vie,” affirme-t-il.

“Ce que j’espère pour l’avenir ? Amplifier nos actions, donner l’opportunité à beaucoup d’autres enfants de jouer de la musique et de chanter et faire éclore des orchestres et des choeurs dans tout le pays.”

Prochain article