DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sur les tatamis d'Almaty, les derniers billets pour Rio

Sport

Sur les tatamis d'Almaty, les derniers billets pour Rio

Publicité

La pression est intenable sur les judokas présents à Almaty, au Kazakhstan. C’est le dernier Grand Prix du circuit avant les Jeux Olympiques et les dernières places sont à prendre… Chacun le sait bien. Retour sur le premier jour de compétition.

-48kg

Celle-ci avait déjà son billet, c’est une habituée des médailles: la Kazakh Otgontsetseg Galbadrakh est montée sur le podium de tous les tournois auxquels elle a participé cette année.

En finale elle prend sa revanche face à la Sud-Coréenne Bo Kyeong Jeong, qui l’avait battu à Dusseldorf en février. Cette dernière est pénalisée une deuxième fois à 5 secondes de la fin d’un combat vierge de point.

C’est le quatrième tournoi majeur remporté par Galbadrakh en 2016, autant dire qu’elle sera ultra-favorite sur les tatamis de Rio cet été.

-66kg

Autre médaille kazakh mais cette fois en argent dans la catégorie masculine des -66kg, car là c’est la maîtrise et la classe japonaise qui s’illustrent: le jeune Joshiro Maruyama, inconnu du circuit mondial envoie dans les airs Zhansay Smagulov sur un uchi-mata pour yuko, ce qui lui suffit à remporter la finale.

A noter également la médaille de bronze du français Kilian Le Blouch.

-52kg

Retour chez les femmes, victoire surprenante dans la catégorie -52kg de la suissesse Evelyne Tschopp qui domine l’Israélienne Gili Cohen en finale. Elle place un kesa-gatame, une technique de contrôle au sol par le flanc, et maintient immobilisée sa rivale jusqu’au gong.

Tschopp, première suissesse à s’imposer dans un tournoi majeur décroche son ticket pour les JO.

-57kg

Finale 100% Européenne chez les -57kg, la Polonaise Arleta Podolak fait chuter l’Espagnole Jaione Equisoain. Elle place furtivement un ippon seoi nage, projection à un bras pour waza-ari, puis enchaine avec un juji-gatame, technique de clé de bras utilisée également en MMA. L’Espagnole qui a remporté dernièrement l’Open de Buenos Aires frappe immédiatement au sol pour demander l’arrêt du combat. .

L’attaque du jour

C’est un ippon infligé par Automne Pavia à la suissesse Emilie Amaron. La judokate orléanaise, qui représentera la France chez les -57 kg à Rio de Janeiro, vient balayer les chevilles de son adversaire, qui se retrouve en un rien de temps dans les airs. Pavia battue ensuite en demi-finale par Jaione Equisoain décroche la médaille de bronze.

La surprise du jour

C’est la victoire du jeune espoir du judo italien Elios Manzi, dans la catégorie des -60kg. En finale il terrasse le vice champion du monde en titre Kazakh Rustam Ibrayev, et remporte à seulement 20 ans son premier tournoi sur le circuit IJF.

Manzi place deux yukos ce qui lui permet d’obtenir un superbe ticket pour des jeux ou personne ne l’attendait.

Les combats continuent ce samedi:
Femmes: -63kg, -70kg
Hommes: -73kg, -81kg

… Et ce dimanche:
Femmes: -78kg, +78kg
Hommes: -90kg, -100kg, +100kg

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article