DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Liban: le Hezbollah plus que jamais déterminé après la mort de son commandant militaire en chef

monde

Liban: le Hezbollah plus que jamais déterminé après la mort de son commandant militaire en chef

Publicité

Le Hezbollah libanais a adressé ses condoléances vendredi, à Beyrouth (Liban), à la famille du commandant militaire en chef du mouvement chiite, Mustafa Badreddine, tué jeudi soir dans une explosion près de l’aéroport de Damas (Syrie). Des médias libanais réputés proches du Hezbollah ont accusé Israël d‘être à l’origine du raid aérien. Mais le Hezbollah lui-même ne désigne pas nommément l’Etat hébreu.

“Un commandant a rejoint la cohorte de nos chefs martyrs, a commenté le ministre libanais de l’Industrie, Hussein Haj Hassan, qui est membre du Hezbollah. Cela nous renforce dans notre volonté de continuer à combattre l’ennemi sioniste et les jihadistes, jusqu‘à la victoire finale, si dieu le veut bien.”

Mustafa Badreddine était l’un des cinq membres du Hezbollah accusés de l’attentat spectaculaire contre l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri, tué le 14 février 2005 à Beyrouth. Il était même soupçonné d’en être le cerveau.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article