Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Les Saracens sacrés champions d'Europe de rugby

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Les Saracens sacrés champions d'Europe de rugby

<p>Vincent Ménard est envoyé spécial notre envoyé spécial au Parc OL : <strong>Au lendemain de la victoire de Montpellier contre les Harlequins dans la Challenge Cup – qui est au rugby ce que la Ligue Europa est au football -, le Parc Olympique Lyonnais accueillait ce samedi la finale de la Champions Cup – l‘équivalent de la Ligue des champions – avec là aussi une affiche franco-anglaise.</strong></p> <p>Les Saracens sont au sommet du rugby européen. En finale, les champions d’Angleterre ont battu les Français du Racing 92 sur le score de 21-9. </p> <p>Artisan de ce succès, l’ouvreur et buteur du XV de la Rose Owen Farrell qui, avec 100% de réussite au pied, inscrit tous les points de son équipe.</p> <p>Un match sous la pluie, dur et sans essai, au cours duquel les Saracens se sont montrés plus efficaces dans le combat et l’occupation, résume le jeune deuxième-ligne anglais Maro Itoje, élu homme du match : </p> <p><em>On les a dominés en mêlée, c‘était un peu une loterie aujourd’hui, mais on a puisé dans nos ressources, je nous ai trouvé très bons en défense. On ne les a pas laissé transpercer notre ligne. Notre jeu au pied a été phénoménal, on les a mis sous pression et c’est ça qui a fini par payer.</em></p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="en"><p lang="en" dir="ltr">Man of the Match <a href="https://twitter.com/Saracens"><code>Saracens</a> Maro Itoje continues his winning record <a href="https://twitter.com/hashtag/ChampionsCupFinal?src=hash">#ChampionsCupFinal</a> <a href="https://t.co/q07RuHPJlB">https://t.co/q07RuHPJlB</a> <a href="https://t.co/m1xfHNbnLJ">pic.twitter.com/m1xfHNbnLJ</a></p>&mdash; Champions Cup (</code>ChampionsCup) <a href="https://twitter.com/ChampionsCup/status/731811404186042368">May 15, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Le demi d’ouverture All Black dan Carter, véritable fer de lance du Racing, sort sur blessure peu après le demi de mêlée Maxime Machenaud….</p> <p>Les franciliens jouent la deuxième mi-temps sans leur charnière titulaire, mais parviennent à revenir à 6 points. Ce ne sera pas suffisant. Quelques imprécisions dans les phases de ruck coûtent cher, comme l’explique le talonneur et capitaine du Racing 92 Dimitri Szarzewski :</p> <p><em>Il y a eu énormément de jeu au pied aujourd’hui, et on n’a pas su garder le ballon. Et quand on le gardait, on n’a pas su les mettre en danger, et forcément on a couru après le score toute la partie, et malheureusement on n’a pas su inverser la pression.</em> </p> <p>Invaincus sur l’ensemble de la compétition, les Saracens peuvent savourer à la 80ème minute un premier titre européen amplement mérité. Cela faisait sept ans qu’aucun club anglais n’avait remporté la compétition. </p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="und" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/Undefeated?src=hash">#Undefeated</a> 9/9 <a href="https://t.co/8F2LDcNFy9">pic.twitter.com/8F2LDcNFy9</a></p>— Saracens Rugby Club (@Saracens) <a href="https://twitter.com/Saracens/status/731590159901310977">14 mai 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>