Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Premier pépin pour la FIFA post-Blatter

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Premier pépin pour la FIFA post-Blatter

<p>La gouvernance de la <span class="caps">FIFA</span> a tout de suite réagi au départ de Domenico Scala, l’accusant dans un communiqué d’avoir “mal interprété l’objectif de la décision prise par le Congrès”.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr"><span class="caps">FIFA</span> statement on resignation of Domenico Scala <a href="https://t.co/Vn9uXcqWY1">https://t.co/Vn9uXcqWY1</a></p>— <span class="caps">FIFA</span> Media (@fifamedia) <a href="https://twitter.com/fifamedia/status/731487989507858432">14 mai 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Domenico Scala a démissionné ce samedi son poste de président de la commission d’audit et de conformité de la <span class="caps">FIFA</span>, pour protester contre un amendement adopté la veille remettant en cause, selon lui, l’indépendance des commission d’audit et d‘éthique.</p> <p>Un amendement qui permet au gouvernement de la Fifa de nommer ou démettre les membres de ces deux organes… Le Suisse Domenico Scala s’est dit consterné par la mesure.</p> <p>Un premier accroc sous la présidence de Gianni Infantino, qui a promis lors de son élection d‘œuvrer en faveur d’une plus grande transparence au sommet du football mondial.</p>