DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Kenya : l'opposition met en cause l'indépendance de la Commission électrorale

monde

Kenya : l'opposition met en cause l'indépendance de la Commission électrorale

Publicité

La capitale kenyanne Nairobi a été le théâtre ce lundi de nouveaux affrontements entre forces de l’ordre et partisans de l’opposition. Cible de leur colère : la Commission électorale indépendante, qu’ils accusent de partialité en faveur du président Uhuru Kenyatta.

Or, cette instance est chargée de superviser les prochaines élections présidentielles et parlementaires, qui auront lieu dans un peu plus d’un an. Uhuru Kenyatta devrait alors briguer un second mandat.

Le leader de l’opposition, Raila Odinga, qui avait perdu lors de la dernière présidentielle de 2013, réclame le renvoi des membres de cette Commission. C’est la troisième fois en moins d’un mois que ses partisans descendent dans la rue et se heurtent aux forces de l’ordre.

La police a fait usage de canons à eau, de gaz lacrymogène et de matraques pour disperser les manifestants, qui ont jeté des pierres. Une quinzaine de personnes ont été interpellées.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article