DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

TTIP : les appellations d'origine grippent les négociations

économie

TTIP : les appellations d'origine grippent les négociations

Publicité

La Feta, une dénomination générique ? Certainement pas pour Athènes, qui compte défendre la protection des appellations d’origine dans les négociations sur le traité de libre-échange transatlantique. Au point de les bloquer.

C’est dans un climat tendu que les ministres européens de l’Agriculture doivent aborder la question ce mardi à Bruxelles. Les producteurs multiplient les démonstrations de force à travers l’Union. Ils redoutent que la Commission renonce à la notion européenne d’indication géographique protégée, dans la mesure où elle n’existe pas aux Etats-Unis.

Les Grecs ne sont pas les seuls concernés : les Américains revendiquent le droit d’utiliser les termes Feta, brie, Champagne, ou encore Porto pour des produits made in America, et accusent l’Europe de réflexe protectionniste.

Comme Athènes, Paris a durci le ton sur la question et la Commission européenne ne vise plus désormais un accord d’ici la fin de l’année.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article