DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Italie : 18 ans de prison requis contre un passeur présumé

monde

Italie : 18 ans de prison requis contre un passeur présumé

Publicité

Le procès de deux passeurs se poursuit à Catane, en Sicile. Ce mardi, le parquet a requis 18 ans de prison à l’encontre du responsable présumé d’un trafic d‘être humain, accusé d‘être responsable du naufrage d’une embarcation. Six ans d’emprisonnement ont aussi été demandés contre l’assistant du capitaine. “Mon client a été accusé non seulement de favoriser l’immigration illégale, mais aussi de multiples homicides et d‘être responsable du naufrage”, déclare l’avocat des prévenus, Massimo Ferrante. “La peine de 18 ans correspond à ce qu’on attendait”. L’avocat exposera sa défense le 4 octobre prochain, pour revenir sur le drame qui avait coûté la vie à près de 800 personnes, près des côtes italiennes. Ce mardi, plusieurs centaines de migrants ont été secourus en Méditerranée. D’après Europol, 800 000 candidats au départ seraient prêts à partir de Libye, laissés aux mains des passeurs. Un trafic qui impliquerait des organisations criminelles dans neuf cas sur dix, et des ressortissants d’une centaine de pays. Cette activité a généré l’an dernier plus de six milliards d’euros de profits.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article