DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Australie recule sur la taxe "backpacker"

économie

L'Australie recule sur la taxe "backpacker"

Publicité

L’Australie reporte sine die l’introduction de la taxe dite “backpacker”. Elle annulait le régime fiscal privilégié accordé aux jeunes routards détenteurs d’un visa vacances-travail. Leurs revenus devaient être taxés à 32,5% dès le premier dollar à la veille des législatives du 2 juillet.

Face à l’indignation du monde agricole, sa base électorale, le Premier ministre conservateur, Malcom Turnbull, a fait marche arrière. “Il est indéniable que la taxe dite Backpacker pose plusieurs problèmes et c’est pourquoi nous allons la revoir,“ a-t-il déclaré.

Les jeunes routards étrangers sont actuellement exemptés d’impôts sur les premiers 18 000 dollars australiens qu’ils gagnent.

Les maraîchers, comme l’industrie du tourisme, craignent que la nouvelle taxe ne les prive cette main d’oeuvre saisonnière, qui dépense par ailleurs l‘équivalent de 3 milliards d’euros par an dans le pays.

Confronté à un déficit public problématique, le gouvernement espérait engranger 540 millions de dollars australiens – soit 350 millions d’euros – sur trois ans grâce à cette mesure.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article