DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Loi travail : François Hollande n'entend pas céder

monde

Loi travail : François Hollande n'entend pas céder

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Des heurts ont éclaté ce mardi, en marge des manifestations contre la loi travail dans plusieurs villes de France. Plusieurs syndicats avaient appelé à la grève pour marquer le début d’une série de mouvements sociaux cette semaine. Une mobilisation pour réclamer le retrait du texte passé en force à l’assemblée nationale, grâce à la procédure autorisée par l’article 49-3. D’après les autorités, 68 000 personnes auraient pris part aux cortèges dans l’ensemble de l’hexagone, dont 11 000 à Paris, et cinq fois plus selon les organisations syndicales, mais le chef de l’Etat n’entend pas faire marche arrière. “Cette loi, elle va passer”, a déclaré le Président François Hollande. “Je ne céderai pas, parce que trop de gouvernements ont cédé, d’où l‘état du pays que j’ai trouvé en 2012”. Il a refusé de “céder, dès lors qu’un compromis à été trouvé, un équilibre a été obtenu, que les syndicats réformistes sont derrière ce texte, et qu’il y a une majorité de socialistes qui sont en faveur de la voter”. Les chauffeurs routiers avaient eux aussi rejoint le mouvement. Des perturbations sont à prévoir ce mercredi, en raison de la grève dans les rangs des cheminots. Une grève qui concerna aussi, ce jeudi, les aéroports.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article