DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Loi Travail : la mobilisation se poursuit en France, mais Hollande ne "cédera pas"

monde

Loi Travail : la mobilisation se poursuit en France, mais Hollande ne "cédera pas"

Publicité

Nouvelle journée de mobilisation ce mardi en France contre la loi Travail. De nombreuses routes étaient bloquées ce matin, notamment près de Marseille, suite à un mouvement d’action des chauffeurs routiers, qui redoutent une importante baisse de salaire, le texte prévoyant une majoration moindre des heures supplémentaires.

“J’ai 25 ans d’ancienneté dans l’entreprise et aujourd’hui, si cette loi passe, je vais perdre entre 150 et 200 euros par mois, soit entre 1.000 et 1.500 euros par an”, explique un routier.

Malgré la multiplication des manifestations et des appels à la grève, le président Hollande reste déterminé à faire adopter cette réforme du Code du travail.

“Cette loi va passer, je ne céderai pas, a insisté le président de la République au micro de la radio Europe 1, parce qu’il y a eu trop de gouvernements qui ont cédé, d’où l’Etat du pays que j’ai trouvé en 2012, pour que moi-même, dans des circonstances qui ne sont pas faciles, je puisse céder dès lors qu’un compromis a été trouvé, un équilibre a été obtenu, que les syndicats réformistes sont derrière ce texte, et qu’il y a une majorité de socialistes qui sont en faveur de le voter.’‘

Routiers, mais aussi cheminots ou contrôleurs aériens lancent un appel à la grève cette semaine pour s’opposer au texte que les syndicats jugent trop favorable aux entreprises et pas assez protecteur pour les salariés.

Le gouvernement a forcé son adoption par l’Assemblée en utilisant l’article 49.3. Le texte doit désormais passer entre les mains du Sénat.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article