Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Hong Kong : visite contestée du numéro trois du régime chinois

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Hong Kong : visite contestée du numéro trois du régime chinois

<p>La visite est censée être un geste d’ouverture, mais elle a surtout exacerbé les crispations à Hong Kong. Depuis mardi, le numéro trois du régime chinois est dans l’ancienne colonie britannique, rétrocédée à la Chine il y a près de 20 ans. C’est la première visite d’un dignitaire chinois depuis la répression du mouvement Occupy en 2014.</p> <p>S’exprimant à la tribune d’une conférence économique, Zhang Dejiang a assuré que le gouvernement chinois accordait “une grande importance à la prospérité et à la stabilité de Hong Kong.”</p> <p>A l’extérieur, une centaine de manifestants s‘étaient réunis, défiant un dispositif de sécurité massif. Parmi leurs revendications : des élections libres et la libération des dissidents emprisonnés.</p> <p>“Nous voudrions avoir l’opportunité de parler directement avec Mr Zhang, a expliqué la vice-présidente du parti civique Tanya Chan, parce qu’il est le plus haut responsable du gouvernement chinois à nous rendre visite. Nous voulons exprimer nos opinions et nos inquiétudes concernant notre gouvernement et les ingérences du gouvernement chinois.”</p> <p>6 000 policiers ont été mobilisés pour cette visite de trois jours du président de l’Assemblée nationale populaire. Un déploiement disproportionné, fustige le mouvement pro-démocratie.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Pour la visite d'un haut responsable chinois, <a href="https://twitter.com/hashtag/HongKong?src=hash">#HongKong</a> scelle ses pavés à la colle <a href="https://t.co/9toeNBHAqQ">https://t.co/9toeNBHAqQ</a> <a href="https://t.co/5zxKd5vFFr">pic.twitter.com/5zxKd5vFFr</a></p>— lalibre.be (@lalibrebe) <a href="https://twitter.com/lalibrebe/status/732113843795705856">16 mai 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Mobilisation gnle à <a href="https://twitter.com/hashtag/Hongkong?src=hash">#Hongkong</a> pour la venue de <a href="https://twitter.com/hashtag/Zhang?src=hash">#Zhang</a> Dejiang. Les policiers de Shek Kip Mei déjà sur le départ… <a href="https://t.co/HbAkMo1cV2">pic.twitter.com/HbAkMo1cV2</a></p>— HK-info (@FL_HK) <a href="https://twitter.com/FL_HK/status/732375536001941504">17 mai 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Avec <span class="caps">AFP</span></p>