DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un peu d'air budgétaire pour Madrid et Lisbonne

Le bureau de Bruxelles

Un peu d'air budgétaire pour Madrid et Lisbonne

Publicité

La Commission européenne reporte sa décision sur d‘éventuelles sanctions contre l’Espagne et le Portugal. Madrid et Lisbonne n’ont pas respecté en 2015 leurs engagements en matière de réductions des déficits publics. Mais l’institution veut faire un geste avant de rendre sa décision au mois de juillet. Le Commissaire européen chargé des Affaires économiques et financières précise que les deux pays « ont subi la crise de plein fouet, dont les taux de chômage restent extrêmement élevés et qui ont fait l’un et l’autre des efforts significatifs en matière de reformes ». Pierre Moscovici utilise le même argumentaire pour expliquer la flexibilité accordée à l’Italie. Mais en retour Rome doit s’engager à ce que son déficit public ne dépasse pas 1,8% du PIB en 2017.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles