DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : Salah Abdeslam entendu pour la première fois sur les attentats

monde

France : Salah Abdeslam entendu pour la première fois sur les attentats

Publicité

C’est sous bonne escorte que Salah Abdeslam est conduit au palais de justice de Paris. Le seul membre encore en vie des commandos du 13 novembre est entendu pour la première fois ce vendredi par les juges antiterroristes.

Mais va-t-il seulement parler ? Selon son avocat français, il a “envie de s’expliquer”.
Il pourrait livrer des informations cruciales sur l’organisation du projet d’attentat, ses commanditaires ou donner des noms d‘éventuels complices encore dans la nature. Il peut aussi aider à démêler les liens entre les attentats de Paris et de Bruxelles. Aucune révélation sensationnelle n’est à attendre prévient l’un des avocats des victimes.

Depuis son arrestation en Belgique, il est présenté par son avocat belge comme un suiveur plutôt qu’un meneur, des propos qui laissent présager qu’il cherchera peut-être à minimiser son rôle, comme il semble l’avoir fait devant les enquêteurs belges, en assurant avoir fait “machine arrière” alors qu’il aurait dû mourir en kamikaze au Stade de France.

Salah Abdeslam apparaît comme un acteur central de l’expédition qui a fait 130 morts et des centaines de blessés.
C’est lui qui a déposé les trois kamikazes du Stade de France avant d‘être exfiltré vers la Belgique. Avant les attentats, c’est lui qui a loué des véhicules et des planques en région parisienne. Dans les mois qui précèdent, il a multiplié les voyages pour convoyer des membres du réseau à travers l’Europe.

avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article