Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Les Autrichiens pourraient se choisir un président d'extrême-droite

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Les Autrichiens pourraient se choisir un président d'extrême-droite

<p>Second tour de l‘élection présidentielle en Autriche ce dimanche. Et pour la première fois en Europe, un candidat d’extrême-droite est en mesure de l’accéder à la fonction suprême. Il s’agit de <strong>Norbert Hofer</strong>, qui porte les couleurs du FPÖ. Il était arrivé largement en tête du premier tour le mois dernier.</p> <p>Son adversaire s’appelle <strong>Alexander Van der Bellen</strong>. Ancien chef du parti écologiste, cet universitaire se présente sous l‘étiquette “indépendant”. Il espère rassembler sous son nom les électeurs de gauche et du centre.</p> <h3>Commentaires dans les rues de Vienne</h3> <p>“<em>Les gens sont inquiets par rapport à tout ce qui se passe : l’arrivée des réfugiés, la hausse du chômage. Et d’ajouter que c’est ce genre de peurs qui amène les gens à se tourner vers l’extrême-droite.</em>“ <strong>Gunther, 31 ans</strong></p> <p>“<em>Le président, en Autriche, ce n’est pas lui qui prend les décisions. Le rôle du président ici, c’est notamment de représenter le pays à l’extérieur. En revanche, c’est le Parlement qui donne les orientations sur ce qui se passe dans le pays.</em>“ <strong>Gunther, 29 ans</strong></p> <p>Quelque soit le vainqueur de cette présidentielle, ce scrutin aura constitué un sérieux revers pour les deux grands partis traditionnels, les sociaux-démocrates et les conservateurs, dont les candidats ont été éliminés dès le premier tour.</p>