DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un carnaval surréaliste à Bruxelles, deux mois après les attentats

monde

Un carnaval surréaliste à Bruxelles, deux mois après les attentats

Publicité

La 9è Zinneke Parade s’est tenue ce samedi à Bruxelles. Un défilé festif, musical et dansant où 24 zinodes, ces groupes composés de bénévoles, de comités de quartiers et d’artistes présentent leurs créations. Plus de 50 000 personnes ont répondu présent, deux mois après les attentats.

“Aujourd’hui, c’est vraiment symbolique, témoigne un jeune Bruxellois. C’est vraiment chargé en émotion. Deux mois tout juste après, les gens commencent à respirer. On sent une grosse envie de communier, d‘être ensemble, de partager un bon moment.”

“Nous avons tous discuté pour savoir si on y allait ou pas, mais nous ne voulions pas penser aux attentats, et nous sommes venus ici pour faire ce que nous voulions” dit une femme.

“C’est un grand rassemblement où tous les Bruxellois peuvent faire la fête, affirme un jeune participant. Concernant les attaques, c’est une occasion de sortir, il y en a eu d’autres, d’investir les rues et de montrer que la ville est à nous.”

Le thème de cette année était “Fragil”. Fragilité non comme une faiblesse expliquent les organisateurs mais comme une sorte de “grâce”. Un thème choisi avant les attaques du 22 mars mais qui résonnait tout spécialement ce samedi.

“Le mémorial improvisé aux victimes des attentats, ici, place de la Bourse, dans le quartier commercial de la ville, a été déplacé il y a quelques jours, rapporte la correspondante d’Euronews Arianna Sgammotta. C’est un autre signe de la volonté de la ville de tourner la page. Dimanche matin, une commémoration officielle en hommage aux victimes de Zaventem et du métro Maalbeek, mais aussi aux 18 personnes toujours hospitalisées doit avoir lieu au Palais royal.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article