DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Crash d'EgyptAir : la détresse des familles

monde

Crash d'EgyptAir : la détresse des familles

Publicité

Dans une église d’un quartier huppé du Caire, la famille et les amis d’une hôtesse de l’air, Yara Hany Tawfik, étaient réunis ce samedi pour une cérémonie chargée d‘émotions.

La jeune femme était à bord du vol MS804.

Des fleurs blanches étaient disposées, et à l’entrée, un imposant portrait de la jeune femme de 26 ans. Fiancée, elle devait se marier dans quelques mois.

Ses parents, sous le choc, n’ont pas eu la force de parler.

Nader Medhat, cousine de Yara Hani Tawfik:
“Je regarde les infos comme tout le monde, j’ai vu son visage à la télévision, et j’ai cru qu’elle avait reçu une promotion, qu’elle avait fait quelque chose de vraiment bien. Et j’ai appris l’accident. Je ne peux pas y croire.”

Tamer Essam, chef du personnel naviguant d’EgyptAir: “C’est bien sûr tragique pour nous tous, c’est la nature de notre travail d’essayer de surmonter notre chagrin et notre tristesse, pour continuer à travailler. Tout d’abord, c’est notre société et c’est notre pays.”

Il y avait 66 personnes à bord, dont 30 Egyptiens et 15 Français.

Pour l’instant seuls quelques corps ont été retrouvés.

La zone de recherche se concentre à près de 300 km de la côte nord de l’Egypte.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article