DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Alzheimer : jouer pour le bien de la recherche

Sci-tech

Alzheimer : jouer pour le bien de la recherche

En partenariat avec

Cela ressemble à une session de jeu… sauf que là alors que les gameurs sont en train d’interagir sur un jeu libre d’accès sur le net, des informations importantes sont envoyées à des chercheurs.

Ces derniers collaborent en effet avec des joueurs professionnels dans le but d’accélérer les recherches pour proposer un traitement contre la démence.

Dr. Hugo Spiers, neurologue, University College de Londres : « Dans ce jeu, chacun peut jouer en manoeuvrant un bateau et donc ce que l’on peut faire avec la science c’est de voir quand les joueurs touchent l‘écran, on a aussi du feedback quand ils font bouger le bateau et le jeu mémorise toutes les touches sur l‘écran. On peut voir et apprendre comment les gens utilisent des cartes, la façon dont ils se souviennent de ce qui vient juste de se passer et s’ils savent vraiment où ils se trouvent dans la géographie du jeu. »

La démence sénile est une maladie qui prive les gens de leurs souvenirs. Les chercheurs ont fondé leur histoire sur celle d’un vieil homme qui perd la mémoire.Les différentes zones du cerveau sont connectées par le biais d’un circuit que nous utilisons comme dans le cadre d’une navigation. Une zone particulière a créé une carte interne dans nos têtes et c’est cette partie du cerveau qui se dégrade en premier.

Hilary Evans, responsable à Recherche Alzheimer UK :
« La capacité pour des dizaines de milliers de personnes de jouer à ce jeu signifie que nos recherches sont en pleine accélération. Faire des recherches dans un laboratoire prendrait des centaines d’années avant d’avoir pu rassembler autant de données que celles que nous sommes en train de collecter en utilisant ce jeu. »

Les données sont collectées en seulement deux minutes de jeu, alors qu’il faudrait beaucoup plus de temps pour rassembler autant d’informations par le biais de scanners et autres IRM.

Pour l’instant il n’y a pas de traitement pour la démence , quelque en soit le type. En ce qui concerne la maladie d’Alzheimer, on estime à 45 millions dans le monde, le nombre de personnes qui en souffrent.

and according to Alzheimer’s Research there are 45 million people living with the disease worldwide.

Prochain article