DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Bayern et Barcelone s'offrent le doublé

the corner

Le Bayern et Barcelone s'offrent le doublé

Publicité

Bienvenue dans The Corner. Tous les championnats européens se sont achevés la semaine dernière mais les plus grands joueurs étaient de retour ce weekend pour des finales de coupes on ne peut plus disputées. Place au suspense notamment en Angleterre, en Italie, en Espagne et au Portugal ou les prolongations étaient à l’honneur.

Coupe du Roi : le Barça s’offre un doublé

Jordi Alba et Neymar ont offert au FC Barcelone la 28e Coupe du Roi de son histoire grâce à une victoire 2-0 en prolongation contre Séville, permettant aux Catalans d’achever leur saison sur un joli doublé Liga-Coupe.

Les hommes de Luis Enrique et le tout frais vainqueur de l’Europa League ont livré un match à rebondissements, pimenté par les cartons rouges reçus par le Barcelonais Javier Mascherano et les Sévillans Ever Banega et Daniel Carriço.

Le Bayern Munich a triomphé pour la 18e fois en Coupe d’Allemagne au terme d’une finale contre Dortmund réglée aux tirs au but samedi au stade olympique de Berlin.

Le Brésilien Douglas Costa a transformé le 5e tir au but bavarois pour permettre à son coach Pep Guardiola de célébrer, comme en 2014, le doublé Championnat-Coupe pour son ultime apparition sur le banc du Bayern avant de rejoindre Manchester City.

Le Paris Saint Germain, quadruple champion en titre, a remporté sa 10e Coupe de France en battant Marseille 4 à 2 en finale samedi, rejoignant sa victime du jour au palmarès de la compétition, grâce notamment à deux buts et une passe décisive de Zlatan Ibrahimovic pour sa dernière sortie avec le club de la capitale.

Manchester United a remporté, dans la douleur, la 12e FA Cup de son histoire en battant Crystal Palace 2-1, après prolongations et grâce à un but superbe de son jeune attaquant Jesse Lingard à dix minutes du coup de sifflet final.

La Juventus Turin, déjà championne d’Italie, a comme la saison dernière réussi le doublé en remportant samedi la Coupe d’Italie grâce à une victoire 1-0 après prolongation face au Milan AC, qui sera encore privé d’Europe la saison prochaine.

Ce nouveau trophée lui a été offert par l’Espagnol Alvaro Morata qui a marqué le seul but du match à la 109e minute.

Up and Down

Notre rubrique Up & Down est consacrée aujourd’hui aux principaux acteurs de ce weekend riche en émotions. Voyons de qui il s’agit.

On commence par une grosse surprise en Écosse. Alors que les Glasgow Rangers menaient 2-1 à dix minutes du terme de la finale de la Coupe nationale, Hibernian l’a finalement emporté en marquant deux buts en toute fin de match. Cela faisait 114 ans qu’ils n’avaient pas gagné la Coupe d‘Écosse.

L’entraîneur Louis van Gaal, qui a apporté samedi à Manchester United sa 12e Coupe d’Angleterre, n’a pas réussi à sauver sa tête. Selon la presse anglaise, il devrait être remplacé en début de semaine par José Mourinho à la tête des Red Devils.

Le New York City de Patrick Vieira, qui restait sur une série de cinq matches sans défaite a vécu un samedi cauchemardesque lors du derby de New York. Les coéquipiers d’Andrea Pirlo n’ont pas réussi à stopper l’hémorragie et se sont inclinés 7 à 0 face aux New York Red Bulls.

Euro 2016. La Hongrie de retour

La Hongrie attendait ce moment depuis 1972. Après avoir passé tant d’années à regarder les autres équipes se battre pour soulever la coupe d’Europe, les supporters hongrois pourront enfin se joindre à la fête.

Une fête qui a d’ailleurs déjà commencé à Budapest alors que les joueurs s’apprêtent à rejoindre leurs adversaires en France.

“Je suis si heureux,” nous confie ce jeune supporter. “Je pense que nous avons toutes nos chances.”

Les supporters seront donc au rendez-vous, un soutien on ne peut plus précieux selon le milieu de terrain László Kleinheisler.

László Kleinheisler: “C’est fabuleux de voir de tous ces supporters. Ils savent qu’on a besoin d’eux et Ils sont derrière nous. J’espère qu’il viendront jusqu’en France pour nous encourager.”

Andrea Hajagos, euronews: “Ça faisait longtemps que l‘équipe nationale ne s‘était pas qualifiée pour une telle compétition. Ce n’est donc pas une grosse surprise de voir autant de supporters hongrois manifester leur joie dans les rues de Budapest. Et selon un récent sondage, un bon nombre d’entre eux ont l’intention de faire le déplacement.”

On parie ?

Et maintenant, voici venu le temps de notre pronostic pour le choc 100 % madrilène à l’occasion de la finale de la ligue des champions. Un duel fratricide entre deux formations que tout oppose et qui aura lieu à Milan. N’oubliez pas de nous envoyer votre avis avec le hashtag #TheCornerScores.

Real Madrid 1 – 2 Atlético de Madrid

Une finale 100 % madrilène

Terminons cet épisode avec une mise en bouche avant la grande finale. Deux ans après avoir échoué si près du but, est-ce que les hommes de Diego Simeone seront en mesure de battre le Real et de glaner ainsi leur première Ligue des champions? Rendez-vous lundi prochain pour une analyse complète de ce match. À bientôt.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article