DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le futur de l'aide humanitaire globale se décide à Istanbul

monde

Le futur de l'aide humanitaire globale se décide à Istanbul

Publicité

Le premier sommet humanitaire mondial a commencé ce lundi à Istanbul. 5200 participants issus de 177 pays se sont donnés deux jours pour échanger sur les évolutions des actions humanitaires et prendre des engagements non-contraignants.

Ils ont répondu à l’invitation de l’ONU, qui estime que 130 millions de personnes ont besoin d’aide. Un nombre jamais atteint.

Le secrétaire général de l’ONU Ban-Ki Moon présentera en septembre un “agenda pour l’humanité”: “Je vous invite à vous engager à réduire de moitié le nombre de déplacés internes d’ici à 2030 et à trouver de meilleurs solutions sur le long terme pour les réfugiés et les personnes déplacées” a-t-il déclaré.

L’aide aux sinistrés ne cesse d’augmenter, elle a atteint 28 milliards de dollars en 2015 selon le rapport de Global Humanitarian Assistance

D’après l’ONG française Acted citée par La Croix “Seize milliards d’euros ont permis de venir en aide aux sinistrés et victimes de conflits l’an passé, contre 5 milliards en 2004”.

Les États sont les principaux donateurs, d’où la présence à Istanbul de 65 chefs d‘État ou de gouvernement.

Le chanteur américain Michael Franti justifie le choix controversé d’Istanbul, pour accueillir le sommet: “La Turquie abrite 2,7 millions de réfugiés, ce qui lui coûte 10 milliards de dollars. Mais le pays ne reçoit que 450 millions de dollars d’aide de la part d’autres pays. C’est important que l’on prenne conscience du caractère crucial de l’aide humanitaire”, déclare-t-il.

L’Unicef et plusieurs autres organisations internationales ont lancé ce lundi un nouveau fond pour l‘éducation des enfants affectés par les crises. Objectif: lever près de 3,5 milliards d’euros.

Bora Bayraktar, euronews:
“Catastrophes naturelles, guerres, changement climatique et sécheresse. Tout cela a mené le monde à la pire crise humanitaire contemporaine. Les participants au sommet ont présenté leurs opinions, afin de dresser une feuille de route de l’aide humanitaire”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article