DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Fusion avec Bayer : Monsanto fait monter les enchères

entreprises

Fusion avec Bayer : Monsanto fait monter les enchères

Publicité

La méga-fusion entre Bayer, le géant allemand de la chimie et Monsanto, son rival américain n’aura pas lieu.
Du moins pas pour l’instant.

Mardi le conseil d’administration de Monsento a rejeté l’offre d’achat de 55 milliards d’euros déposée par Bayer au motif que ce montant n‘était pas assez élevé.
Si Monsento n’est pas hostile à un rapprochement, le numéro un mondial des OGM entend clairement faire monter les enchères.
Pas sûr cependant que Bayer puisse renchérir. Mardi, l’agence de notation Moody’s a mis en garde le groupe allemand face aux risques financiers encourus.
Les écologistes européens, eux, y sont hostiles et rappellent les scandales qui ont émaillé la vie de Monsento.

A défaut, BASF, un autre allemand, pourrait monter au créneau et faire une offre d’achat.
Le marché des semences transgéniques suscite beaucoup de convoitises. En février, ChemChina, une entreprise chinoise,
a proposé le rachat du groupe suisse Syngenta tandis que les américains Dow Chemical et DuPont sont en train de peaufiner leur fusion.
Cette course à la fusion est notamment due à la chute des prix des produits agricoles et à la forte dépréciation des monnaies des pays émergents qui affecte les exportations.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article