Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Le GIGN mobilisé pour la sécurité du Tour de France

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Le GIGN mobilisé pour la sécurité du Tour de France

<p>Conséquence directe des attentats de Paris et de la menace terroriste qui reste toujours très élevée, la 103e édition du tour de France n‘échappera pas à une sécurité renforcée. </p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/TourdeFrance?src=hash">#TourdeFrance</a> 2016: 23.000 policiers & gendarmes mobilisés + le <span class="caps">GIGN</span>. À lire sur <a href="https://twitter.com/franceinfo"><code>franceinfo</a> <a href="https://t.co/tzimihOGtI">https://t.co/tzimihOGtI</a> <a href="https://t.co/ralPeBj9uL">pic.twitter.com/ralPeBj9uL</a></p>&mdash; Visactu (</code>visactu) <a href="https://twitter.com/visactu/status/735050583728611328">24 mai 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>A 40 jours du départ, prévu le 2 juillet au Mont Saint-Michel, le ministe de l’Intérieur a présenté ce mardi l’important dispositif qui sera déployé autour de la Grande boucle longue cette année de 3519 km.</p> <p>Au total près de 23 000 policiers et gendarmes seront mobilisés durant toute la compétition. Et, pour la première fois, Bernard Cazeneuve a demandé le renfort du <span class="caps">GIGN</span>, l’unité d‘élite de la gendarmeire nationale, qui devra se tenir prêt “à tout moment” pour intervenir.</p> <p>Alors que l’Etat d’urgence a été <a href="http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/021940895268-letat-durgence-prolonge-une-troisieme-fois-jusquau-26-juillet-1223102.php">prolongé</a> jusqu’au 26 juillet, les super gendarmes du <span class="caps">GIGN</span> ne vont pas chômer une partie de l‘été. <br /> Ils seront en première ligne dès le10 juin pour le premier match de l’euro 2016 avant d’enchaîner sur le Tour de France jusqu’au 24 juillet.</p> <p><em>Avec <span class="caps">AFP</span> et Reuters</em></p>