DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Qui a peur du Brexit et le futur selon Google

Business Line

Qui a peur du Brexit et le futur selon Google

Publicité

Le 23 mai dernier, nous étions à un mois du référendum sur le Brexit. Pour l’occasion, nous avons décidé de revenir sur les arguments des deux camps.

Parmi les partisans d’un maintien dans l’Union européenne, on trouve le chef du gouvernement britannique, David Cameron, et son ministre des Finances, George Osborne. La campagne pro-Brexit est elle emmenée par l’ancien maire de Londres, Boris Johnson.

De nombreuses entreprises, au Royaume-Uni comme ailleur,s ont déjà exprimé leurs inquiétudes. Leurs avertissements ont trouvé un écho au Fonds monétaire international, à l’Organisation pour la coopération et le développement économique et ailleurs. Récemment, tous ont publié des prévisions déprimantes en cas de Brexit.

Mais il y a un autre point de vue, que nous vous proposons de découvrir dans cette édition de Business Line.

Et dans notre rubrique IT, consacrée aux technologies de l’information, nous revenons sur les grandes annonces du Google I/O, la conférence annuelle de la compagnie américaine destinée aux développeurs.

Réalité virtuelle, intelligence artificielle faite “chat-bot”, haut-parleurs intelligents activés par la voix… Le géant des moteurs de recherche ne manque pas d’imagination.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article