DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Brésil : vague d'indignation après un viol collectif diffusé sur internet

monde

Brésil : vague d'indignation après un viol collectif diffusé sur internet

Publicité

Au Brésil, une adolescente de 16 ans a été violée par une trentaine d’hommes. Cela s’est passé mercredi dans une favela de Rio de Janeiro.
La scène a été en partie filmée et mise en ligne sur les réseaux sociaux avant d‘être supprimée.
La jeune fille a été hospitalisée.
La police dit avoir identifié quatre personnes soupçonnées d’avoir participé “directement ou indirectement” aux faits.

De nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer “un crime barbare”, ce sont les mots employés sur Twitter par Michel Temer, le président par intérim.

Réaction similaire de la part de Dilma Rousseff, la dirigeante provisoirement écartée du pouvoir.

Même indignation dans la société civile.

‘’La seule que l’on peut dire, c’est que c’est un crime barbare qui a été commis dit ainsi cette activiste. Face à un acte d’une telle gravité, toute la société est concernée. Cela ne fait que mettre en lumière le caractère conservateur qui prévaut dans la société. Cela nous rappelle combien nous sommes encore dans une société patriarcale.“ *Arlanza Rebello, coordinatrice d’un groupe de défense des droits de femmes.

Le président par intérim a promis la création d’une structure policière spécialisée dans la répression des violences faites aux femmes.

Dans cette affaire, la jeune fille pourrait avoir été victime d’un acte de vengeance de la part d’un ex-petit ami.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article