DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

The Corner: spécial "Undecima"

the corner

The Corner: spécial "Undecima"

Publicité

Cinzia Rizzi, notre envoyée à Milan:

Bienvenue dans The Corner. Nous sommes à San Siro, où dans un remake de la finale de Lisbonne 2014, le Real Madrid a battu l’Atletico (1-1 puis 5 t.a.b. à 3), pour conquérir la “Undecima”. Voyons ensemble ce qui s’est passé.

Encore rois d’Europe

La “undecima” Ligue des Champions, onzième couronne du Real, qui compte désormais quatre succès de plus que le Milan AC, son dauphin au palmarès de la compétition.

Les Galactiques dominateurs ouvrent le score au quart d’heure de jeu par l’intermédiaire du défenseur et capitaine Sergio Ramos. Le coup Franc de Toni Kroos est prolongé de la tête par Garreth Bale. Ramos qui dévie la balle du pied était hors-jeu mais aucun arbitre ne l’a remarqué.

Aucun but ne suivra l‘égalisation de Yannick Carrasco à la 79e. Place aux tirs au buts. Quatrième tireur des Colchoneros, Juan Fran frappe sur le poteau. Ronaldo l’envoie au fond dans la foulée et fait entrer encore un peu plus le Real dans l’histoire du ballon rond.

Ce que je ressens est indescriptible, c’est fantastique, ma première année en tant que capitaine, pouvoir porter cette coupe avec la meilleure équipe du monde…. Faire cela en tant que capitaine, avoir le privilège de soulever le trophée avec mon brassard de capitaine, c’est merveilleux
Sergio Ramos, capitaine du Real Madrid

C’est le premier titre de Zinédine Zidane en tant qu’entraîneur du Real, quatorze ans après sa victoire avec le maillot blanc et seulement cinq mois après avoir pris les rênes de l‘équipe.

Je suis vraiment content de tout ce qu’on a accompli ensemble, car vous savez, ce n’est pas facile du tout de gagner la Ligue des Champions. On a travaillé dur, on s’est battu et j’en suis très heureux
Zinédine Zidane, entraîneur du Real Madrid

Depuis l’arrivée du technicien argentin Diego Simeone il y a cinq ans, l’Atletico est devenu un grand club du continent.
Mais cette saison, il reste sur un double échec, en Liga et Ligue des Champions.

Personne ne se rappelle des seconds. Perdre deux finales, c’est un désastre. On va devoir accepter cela et soigner nos blessures à la maison
Diego Simeone, entraîneur de l’Atletico Madrid

Up & Down

UP Zinédine Zidane est le deuxième coach français à remporter la Ligue des Champions, après Helenio Herrera en 1964 et 1965. Et le septième homme à le faire en tant que joueur et entraîneur, après Muñoz, Trapattoni, Cruyff, Ancelotti, Rijkaard and Guardiola.

UP Sergio Ramos a été élu joueur du match, buteur décisif comme il y a deux ans, il est devenu le quatrième défenseur à marquer deux fois en finale de C1, après Vasovic (1966-1969), Gemmell (1967-1970), Phil Neal (1977-1984), RAMOS (2014-2016)

DOWN Antoine Griezmann malgré un bon match, mérite un mauvais point car il a manqué le pénalty de l‘égalisation. C’est le cinquième joueur à manquer un pénalty en finale après Mateos (1959), Scholl (2001), Xabi Alonso (2005) et Robben (2012).

On peut se tromper

Le 10 juin prochain, le Stade de France accueillera le match d’ouverture de l’Euro 2016. Voilà selon nous, comment la partie va se terminer. Envoyez-nous vos pronostics avec le hashtag #TheCornerScores:

France 2-0 Roumanie

The Corner revient la semaine prochaine, mais dans de nouveaux habits: pour vous parler du meilleur de l’Euro 2016!

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article