DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La fronde sociale se poursuit en France, avec des grèves dans les transports

monde

La fronde sociale se poursuit en France, avec des grèves dans les transports

Publicité

A chaque jour qui passe, la France s’enlise un peu plus dans les conflits sociaux. Alors que les actions du syndicat CGT se poursuivent contre le projet de loi sur le travail, les transports seront eux aussi affectés par les grèves à compter de ce mardi soir. Daniel Giovagnoli, qui travaille dans l’industrie pétrochimique, a participé au blocage d’une zone logistique près de Marseille. Ce militant fustige la politique du président Hollande :

“Qu’est-ce qu’il connaît du monde du travail, parce qu’il a fait l’ENA ou Sciences Po ! Ils veulent réformer le code du travail mais ils ne savent pas ce qui fait le mot travail. Ils ne savent pas ce que ça signifie, ces gens-là.”

“Y’a pas de honte quand on est un dirigeant politique, qu’on s’est trompé, à revenir sur ses décisions et à créer les conditions pour que de manière apaisée on puisse parler de progrès social dans ce pays”, assure Olivier Matteu, un dirigeant de la CGT.

Mais François Hollande n’entend pas céder. Dans une interview au quotidien Sud-Ouest, le président français affirme que le projet de loi ne sera ni retiré ni dénaturé. Il compte même le faire appliquer dès septembre.

Or à dix jours de l’ouverture de l’Euro de football en France, des raffineries et des dépôts de carburant restent bloqués par les opposants à la loi. Mais elle n’est pas la seule raison de la grogne et des grèves annoncées dans les transports. A la SNCF, c’est la réorganisation du travail pour introduire plus de flexibilité qui fait grincer des dents, tandis que les contrôleurs aériens protestent notamment contre la baisse des effectifs.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article