DERNIERE MINUTE

Croissance molle : l'OCDE secoue les politiques

L'Organisation de coopération et de développement économiques appelle les décideurs publics à réagir pour soutenir l'action de leurs banques centrales.

Vous lisez:

Croissance molle : l'OCDE secoue les politiques

Taille du texte Aa Aa

Gare au piège de la croissance molle ! C’est en substance le message lancé par l’Organisation de coopération et de développement économiques ce mercredi à Paris. Ses économistes ont revu à la baisse leurs prévisions pour 2016.

allviews Created with Sketch. Point of view

"La croissance mondiale ne devrait remonter que modestement en 2017, à 3,3%."

Une croissance molle

Ainsi, la croissance mondiale devrait stagner à 3% cette année, au plus bas pour la deuxième année consécutive depuis la crise financière.

Dans le bloc occidental, seule la croissance de la zone euro a été révisée à la hausse à 1,6% contre 1,4% dans les prévisions de février. L’OCDE n’anticipe plus que 1,8% de croissance cette année aux Etats-Unis, et 1,7% en Grande-Bretagne, sauf Brexit.

Pour la suite, le secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurria, s’est montré prudent. “_ La croissance mondiale ne devrait remonter que modestement en 2017, à 3,3%. De plus, ce chiffre ne sera atteint que si des risques baissiers significatifs sont évités, comme le Brexit ou des perturbations financières sur les marchés émergents._”

La menace Brexit

L’OCDE estime ainsi qu’une sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne amputerait le PIB du pays de 5% d’ici à 2030. Pire : le monde entier serait affecté.

=

==

Décideurs publics, réveillez-vous !

Pour sortir la croissance de l’ornière, l’Organisation appelle les chefs d’Etat et de gouvernement à soutenir les politiques accommodantes des banques centrales par des réformes budgétaires et structurelles.