DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Irak : l'offensive sur Falloujah reportée à cause des nombreux civils sur place

monde

Irak : l'offensive sur Falloujah reportée à cause des nombreux civils sur place

Publicité

En Irak, l’offensive sur Falloujah est reportée. Le Premier ministre Haider Al Abadi a expliqué que l’opération militaire qui aurait du déloger les militants d’Etat islamique avait été repoussée par crainte des dommages qui pourtraient être causés aux civils sur place.

La stratégie du bouclier humain, chère aux djihadistes ces dernières semaines, semble donc payer.

“Nous nous trouvons ici dans le district de Nuaimiya, explique le lieutenant général Abdul Wahab Al-Saidi, et les opérations continuent, et l’avance vers le centre de Falloujah se poursuit aussi. Les combats continuent et nous avons le soutien de frappes aériennes de la coalition internationale et de l’armée de l’air irakienne. Ici nous avons des unités militaires, de police et de contre-terrorisme”.

C’est après sa visite d’une base militaire près de la ville sous contrôle djihadiste que le Premier ministre a pris la décision de reporter l’assaut.

Si la majorité de la population a quitté la ville depuis le début du siège, il y a six mois, on pense qu’il reste encore 50.000 civils dans la cité, dont 20.000 enfants. Leur protection est particulièrement problématique, s’est inquiété l’UNICEF.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article