DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Paris : expo Christine Spengler à la MEP

le mag

Paris : expo Christine Spengler à la MEP

En partenariat avec

En 1979, cette photo crée l‘événement. Le monde découvre la réalité de la République Islamique d’Iran. Bravant l’interdit, son auteur, la photoreporter Christine Spengler, se voile elle-même pour prendre des clichés de femmes voilées.

Christine Spengler : “Un homme n’aurait pas pu sans être accusé d‘être un espion se cacher sous un voile. Pour moi c‘était très facile.”

Pour la jeune reporter c’est aussitôt le succès.

Christine Spengler : “Cette série a été immédiatement publiée dans Paris Match. Toutes ces femmes portaient dans leurs bras des bébés emmaillotés, maquillées au khôl comme des momies égyptiennes, dont on ignorait s’ils étaient encore vivants.”

Chez elle, tout son univers habille ses murs. L’inspiration de Christine Spengler a évolué. Elle se fait baroque, flamboyante, tout en se revendiquant encore du journalisme.

Christine Spengler : “Je suis toujours une femme engagée et je témoigne du deuil de la douleur en noir et blanc. De la beauté du monde en couleur, avec ces couleurs flamboyantes, que je m’interdisais pendant les annés de guerre.”

Les photos de Christine Spengler prises avec son Nikon fétiche sont exposées en ce moment à la Maison européenne de la photographie à Paris “Christine Spengler – L’OPÉRA DU MONDE
1970-2016”. On y retrouve ses oeuvres inspirées par sa seconde patrie l’Espagne, qui voisinent avec ses séries de reportage tout en noir et blanc.

ALL VIEWS

Touchez pour voir
Prochain article